Vers les chemins de l'Anjou

Passionnée de randonnée et de photographie,l'Angevine lie ses deux passions sous un photoblog où vous pouvez suivre l'Angevine vers les chemins de l'Anjou pas à pas,à bon pied et à bon oeil.






Des houles qui agitent ma marche à la Sèvre Nantaise

Suivez l'Angevine vers les chemins des houles qui agitent ma marche à la Sèvre Nantaise de Clisson où se compose la cité médiévale aux notes italiennes.
Comme si l'Angevine marchait sur de l'or bouillonnante où à cet instant bouillonnant d'agitations,l'Angevine prit son filet et gravit avec prudence les quelques marches afin de puiser l'or qui s'enfonce en bouillonnant dans les profondeurs...



Comme si la lumière glissait sur la source où la beauté du soleil glisse paresseusement sur l'eau comme un canot...La lumière prit son envol dans les replis où nous sommes tous la lumière de quelqu'un et le tout s'émisse pourtant d'une simple petite attention qui n'éteindra jamais le jour de ta vie...





Suivez l'Angevine vers les chemins des pavés glissants,dans le prochain article...

La vue cascadeuse à la Sèvre Nantaise

Suivez l'Angevine vers les chemins de la vue cascadeuse à la Sèvre Nantaise de Clisson où se compose la cité médiévale aux notes italiennes.
A un regard plongeant sur les marches de la cascade,mon regard flotte dans cet immensité où l'Angevine suit d'un fil pour ne pas s'y noyer dans la chute....


Un trouble horizon se répand au hasard où l'Angevine s'assied en silence et laisse ma pensée flotter comme un regard qui semble nager dans l'air et trembler dans l'eau...Ondulant mon regard,ma chute se fait marche par marche où l'Angevine se noie dans un tourbillon de songes...



Tombant à gros bouillons d'or,la chute fait bouillonner mon désir de plonger mes pas dans ce bain moussant où la circulation associe l'air chaud et humide dans mon sang...


Suivez l'Angevine vers les chemins des houles qui agitent ma marche,dans le prochain article...

Des marches en cascade à la Sèvre Nantaise

Suivez l'Angevine vers les chemins des marches en cascade à la Sèvre Nantaise de Clisson où se compose la cité médiévale aux notes italiennes.
Descendant vers les marches de la Sèvre Nantaise,l'Angevine vallonne au mouvement des pas où ma cascade métamorphose mon émerveillement...Inondant mon chemin,la cascade caresse le seuil où l'Angevine n'a pas envie de faire marche arrière,car ces eaux rugissantes m'emportent dans le tourbillon de ma marche...



Comme si l'Angevine était à la dernière marche,l'Angevine se laisse glisser sans s'agripper où seul ma vue retient le courant d'idées dans mon mouvement...




Suivez l'Angevine vers les chemins d'une vue cascadeuse,dans le prochain article...

Les cornes de l'homme à Clisson

Suivez l'Angevine vers les chemins des cornes de l'homme à Clisson où se compose la cité médiévale aux notes italiennes.
On lie les cornes et les hommes par la parole où non,d'être cocu,ce n'est pas un pêché,seulement,avec la paire de cornes que vous avez,vous aurez dû mal à vous mettre l'auréole au paradis...Ta solitude sera douce si tu l'ornes où laissons la peur du rouge,aux bêtes à cornes...
L'homme ne grandit pas vers le haut,mais vers le bas où l'homme n'est pas le maître de la terre,mais la terre est le maître de l'homme...
Les ailes de l'homme sont des enfants et les cornes de l'homme sont la parole où nous sommes tous ange et démon...



Et si,nous étions tous des diablotins,car nous avons tous pêché,on n'est pas toujours sages où il n'est pas possible de vivre heureux sans être sage et honnête,car l'homme sage s'instruit par les malheurs d'autrui...
Seul,l'oeil qui a voyagé est sage où le mal,comme le bien,doit instruire le sage...Une âme sage et vertueuse ne saura être longtemps malheureuse où l'heureuse se limite et la sage s'enferme dans le silence qui est le plus sage que la parole...
Un homme n'est pas malheureux parce qu'il a de l'ambition,mais parce qu'il en est dévoré...Donc,dans tout ce qu'on entreprend,il faut se donner une raison,et ni plus heureux,nous ne laissons par de nous croire bien plus sages...
Qui vit sans folie,n'est pas si sage qu'on croit....



Suivez l'Angevine vers les chemins des marches en cascade,dans le prochain article...

Les crocs du diable à Clisson

Suivez l'Angevine vers les chemins des crocs du diable à Clisson où se compose la cité médiévale aux notes italiennes.
Partant en quête du monstre froussant où de son croc qui mord,de sa griffe qui sort,ce monstre se retourna et éclata d'un rire monstrueux pendant que tous les visiteurs se faisaient de nombreuses griffures par la pouvoir diablotin....



Voulant faire partie de ce monde,par ces crocs,ce diablotin comprit pour y accéder,la seule manière est la violence en soi où si l'un mord la vie à pleines dents,s'il fauche de ses tranchants les pièges ficelés du destin,l'autre,en revanche,consent aux mouvements du monde...
Tout individu éprouve une façon concurrente d'apprécier l'existence,soit par sa sagesse où à sa conscience malheureuse,il se sent mortel et à sa conscience vaniteuse,il se place au-dessus de tous les attributs humains...



Suivez l'Angevine vers les chemins des cornes de l'homme,dans le prochain article...