Vers les chemins de l'Anjou

Passionnée de randonnée et de photographie,l'Angevine lie ses deux passions sous un photoblog où vous pouvez suivre l'Angevine vers les chemins de l'Anjou pas à pas,à bon pied et à bon oeil.






La montée dans son ombre à l'avenue de Lattre de Tassigny

Suivez l'Angevine vers les chemins de la montée dans son ombre lors des rubans des couleurs des décorations à l'avenue De Lattre de Tassigny à Angers.
De la largeur à la hauteur,les dimensions de la vie sont une affaire de longueur avec force,énergie,dynamisme et de courage où la force qui compte le plus dans la vie est la sérénité...Comme une fenêtre qui reste cependant fermée où elle est retenue par un montant qui reste toujours stable et fixe...Les cieux tiennent notre force par le montant de notre lumière...
Ce qui compte aussi dans la vie,ce n'est pas seulement la longueur,c'est aussi la largeur,ce qui rend la vie si tristounette et sans lumière,c'est lorsqu'elle manque de largeur...Etre au paradis,c'est s'intéresser à tout,c'est le paradis de la vie,c'est la largeur de la vie et c'est la plaisir de la vie...Voici le remède à la mélancolie et à l'ennui,donc mettons du large dans la vie,s'intéresser aux autre aussi,c'est le contrepoison de la solitude,de la lassitude de vivre et de la monotonie de journée,s'intéresser à son prochain,c'est donner du large,de la largeur et de la largesse à sa petite vie,le prochain peut avoir deux sens,c'est l'aventure et c'est l'inconnu où en ayant jamais vu l'extérieur,tu resteras assis sur ta solitude...
Prendre de la hauteur de la vie en ayant un sens d'ambition,en jetant notre regard d'un désir d'en haut,les choses reprennent leur juste place...Ce qui donne de la hauteur à la vie,de la force à la vie,c'est l'indignation où en découvrant la longueur,la largeur et la hauteur,pour vivre la longueur de la vie,il faut être serein,pour vivre de la largeur de la vie,il faut être curieux et pour vivre de la hauteur de la vie,il faut de l'indignation...
L'Angevine tâche de découvrir ce que je peux faire ici-bas où l'Angevine se consacre avec passion à le faire dans la longueur de ma vie...En prenant de la hauteur,l'Angevine vient d'éclairer les dimensions de la vie vers mes pas...

En suivant à hauteur le chemin,la profondeur appelant une hauteur où il n'est ni le creux et ni le haut,il est l'encagé prenant son envol...Mon vrai chemin passe par dessus qui n'est pas tendu en hauteur,mais presque à ras du sol...L'Angevine peut franchir la liberté de s'envoler vers la découverte d'autres chemins...



A la hauteur de l'ombre,comment serait mon monde sans ombre où l'Angevine essaie de percer les secrets de la pénombre et de l'ombrage en maîtrisant l'art des volumes et de la perspective,cette hauteur permet d'assigner à la sombre perspective d'obscures clartés à celle de la lumière montante...



Suivez l'Angevine vers les chemins à hauteur du ciel,dans le prochain article...

Le centrage de la pierre au Centre Pierre Cointreau

Suivez l'Angevine vers les chemins du centrage de la pierre au Centre Pierre Cointreau lors des rubans des couleurs des décorations à l'avenue De Lattre de Tassigny à Angers.
Unissant le carré avec le rectangle,un casier carré s'évade dans du sens de la raison défaillante,par douleur et esprit d'aventure où la forme met en avant des signes à l'apparence dépouillée qui veulent s'exposer avec une force concrète dans la perception humaine et le monde des objets...Les carrés se détachent à une ambiance ascétique zen...

Unissant la tradition asiatique et modernité,les trois traits descendants esquissent l'écoulement de l'eau comme la rivière et celui du bas augmentés de points,la multiplication fait penser aux grains de sable où la diagonale mimant la ligne sépare l'eau de la terre...



Sous une influence du structuralisme,les structures carrés s'apposent sans espaces vides et semblent se fondre au décor troublant par la haie,le carré est ici plus mental où la pensée est géométrisée qui applique ludiquement des structures métalliques aux lettres...
Quant au "D1",comme un osselet en pierre,il indique la pré-connaissance de la destinée afin de survenir dans l'avenir où avec "un dès" dans les mains,l'homme peut mieux choisir son libre-arbitre,choisir sa vie où changer d'itinéraire car la direction que prendra sa vie est entre ses mains...
La valeur du chiffre "1" désigne la créativité et l'esthétisme où l'homme doit prendre une décision efficace dans le centre de la pierre qui est le point central de sa vie...
Le "1" symbolise l'essence où il représente le Dieu-Père au sein de la trinité chrétienne,symbole de l'Unique,l'Universel et du Transcendant,l'Unité est le point de départ et le commencement à l'origine absolue et de l'aboutissement...Le "1" est donc l'initiateur et le germe en même temps la racine,la naissance de tout ce qui vit,symbolisé mathématiquement par le point Central...

D'après cette étude d'architecture,l'union centrale sépare le jour et la nuit où il y a des firmaments aux fenêtres et aux eaux de ce tuyau jaune,donc une création des cieux et de la terre...
Les Cieux sont la bande blanche qui sépare le firmament jaune,les eaux en dessous s'amassent en un seul lieu par cette porte à gauche où apparaît la sèche terre du bâtiment par la lumière en haut...La terre produit du gazon où l'herbe émet de la semence où la terre fit sortir du gazon le végétal émettant de la semence...
Il faut aussi des luminaires au firmament des cieux pour séparer le jour et la nuit où ils servent dans le firmament des cieux pour luire au dessus de la terre...
A tous ceux qui s'avancent sur cette terre de gazon et qui a en soi une âme vivante,l'herbe verte représente la nourriture...
Cette composition représente d'après le livre Pentateuque,le "Genèse",la création et notre origine...

Suivez l'Angevine vers les chemins de la montée dans son ombre,dans le prochain article...

L'assemblage de la façade en U du Centre Cointreau

Suivez l'Angevine vers les chemins de l'assemblage en U de la façade au centre Pierre Cointreau lors des rubans des couleurs des décorations à l'avenue De Lattre de Tassigny à Angers.
Aux transformations profondes de l'architecture contemporaine,toutes les directions rompent avec une limitation de la forme qui résulte des transformations de la figuration à l'abstrait,dans un passé récent de la conception de l'espace où ce colorisme spatial issu de la peinture est l'art social par sa nature même qui loge la vie urbaine...



 D'un carré à un rectangle,chacun des côtés signifie la vision en face où les angles réunissent les doutes au point de nous enlever l'irritation de l'extérieure...D'après le Dieu-Soleil rouge et jaune,au soleil,toi qui bois le sang des jours qui s'envolent...Faisant d'un échiquier en alliant le jeu de la géométrie,la raison se concentre où les effets visuels internes sont laissés de côtés...



A une façade en U,dès qu'on s'écarte de deux et deux font quatre,les raisons ne sont que la façade des sentiments qui nous font rougir où on en perd la raison...L'autrui étranger observe naïvement la façade montée et colorée pour se distraire d'une vérité du coeur où en se rejoignant d'un mouvement répété,il évolue au gré des battements du coeur à l'oisiveté et à la soumission...


Suivez l'Angevine vers les chemins du centrage de la pierre,dans le prochain article...

Du papier qui brûle à l'avenue De Lattre de Tassigny

Suivez l'Angevine vers les chemins du papier qui brûle lors des rubans aux couleurs de décorations à l'avenue De Lattre de Tassigny à Angers.
Ecrivant une histoire sur une page du passé où phrase par phrase,d'une plume ensommeillée,la page se fond au soleil comme dans des glaces tourmentées où se tâche le feuillet disparu au papier brûlé...




Comme dans un cendrier,fume doucement un bout de papier où le silence remplace les vers envolés,le papier s'extirpe avec peine de son coin sombre en traînant sans forces jusqu'au fumant pot où il relie son dernier souffle...



Suivez l'Angevine vers les chemins de l'assemblage en U de la façade,dans le prochain article...

De la verdure à la rouille à l'avenue De Lattre de Tassigny

Suivez l'Angevine vers les chemins de la verdure à la rouille lors des rubans aux couleurs de décorations à l'avenue De Lattre de Tassigny à Angers.
L'oxyde se forme sous l'action de l'atmosphérique surface du fer où s'altère le vert-de-gris...



A la pluie et au soleil,c'est leur faconde qui s'exprime sur un bout de papier résistant qu'il se déplace au fil du temps...Sur ce bout de papier déchiré comme des pas qui s'avancent,un chemin de cicatrices se percent à travers les allées du temps...


Des feuilles gorgées de soleil sous ces nuages de plombs,d'or,de cuivre et de fer,le soleil rayonne à la hauteur du lierre montant...


Suivez l'Angevine vers les chemins du papier qui brûle,dans le prochain article...