Vers les chemins de l'Anjou

Passionnée de randonnée et de photographie,l'Angevine lie ses deux passions sous un photoblog où vous pouvez suivre l'Angevine vers les chemins de l'Anjou pas à pas,à bon pied et à bon oeil.






La descente du rempart au château de Sainte-Suzanne

Suivez l'Angevine vers les chemins de la descente du rempart du château où l'histoire médiévale s'apprend aux pieds de la lettre cité de Sainte-Suzanne.
De la source verte,l'Angevine y plonge où l'Angevine enjambe un pont de pierres...Le pont de pierres qui enjambe un jardin royal vert où la source qui coule est une plaine verte et calme...

L'Angevine monte aux remparts dans la fraîcheur des ruines et gravats où se creuse une vie cachée dans la courbe de la vallée...Dans le calme de la vallée,les Angevins se laissent danser avec légèreté sur les bords du temps où la joie qui se cache dans notre vie,nos pensées s'attachent dans la vallée de notre vie où mûrissent les moissons...


Descendre dans notre vie,c'est de vouloir descendre en profondeur où l'essentiel est de savoir remonter sans nous laisser de barrières afin de descendre vers une ouverture nature...


Suivez l'Angevine vers les chemins de la vue de pierres,dans le prochain article...

La pierre qui bascule dans le passé du château de Sainte-Suzanne

Suivez l'Angevine vers les chemins de la pierre qui bascule dans le passé du château où l'histoire médiévale s'apprend aux pieds de la lettre cité de Sainte-Suzanne.
On essaie d'effacer le passé,mais il revient toujours où on a beau changer d'endroit mais on y retourne toujours...Le passé est comme un fleuve qu'on ne remonte jamais et qui nous fait chavirer où en connaissant bien le cours de ton passé,on peut mieux construire un avenir...Le charme du passé,c'est l'oubli où l'oubli est un refus du retour du bloc du passé sur l'âme...


Toute naissance dans le passé est un miracle dans l'immuable nature où naissent des âmes obscures éclot dans des enchantements...Chaque jour est une vie où au réveil,c'est une petite naissance de ta petite vie...


En montant sur les pierres,l'Angevine prend de la hauteur sur une autre dimension d'une époque où l'Angevine a l'impression de monter des pièces d'un puzzle...Le puzzle,c'est un jeu de guerrier où des bouts de si se perdent...



Suivez l'Angevine vers les chemins de la descente du rempart,dans le prochain article...

La montée des ruines au château de Sainte-Suzanne

Suivez l'Angevine vers les chemins de la montée aux ruines du château où l'histoire médiévale s'apprend aux pieds de la lettre cité de Sainte-Suzanne.
Au plancher de ruines,mon regard s'avance à hauteur du plancher du lieu historique...


Montant à hauteur des ruines,un siècle s'édifie sur les ruines du vieux monde où le déluge s'étage à perte de vue...Comme à un hameau,la ruine fixe la vie où les pierres construisent une nouvelle époque...



Une pierre solide sur la construction d'une nouvelle époque où ruisselle le toit en haut de la solide ruine...La ruine achevée est la plus durable et la plus solide de trait d'union entre deux époques où s'écroule pouvoir royal...
Suivez l'Angevine vers les chemins de la pierre qui s'enfonce dans le passé,dans le prochain article...

le plongeon humide du plafond au château de Sainte-Suzanne

Suivez l'Angevine vers les chemins du plongeon humide du plafond du château où l'histoire médiévale s'apprend aux pieds de la lettre cité de Sainte-Suzanne.
Comme si l'Angevine avançait à un parquet craquant,les pierres plongent sous l'humidité plafond où en me jetant sur le palier,la gravité me fait craquer...Comme si le plafond était un sol où la gravité existencielle touchante fait craquer l'apparence...Des gens d'apparence si vide semblent porter l'enseigne du néant où ils se jettent souvent contre les murs en tombant au parquet...





Planant au dôme ciel vide vers une pointe de soleil,toute âme peut atteindre un dôme au merveilleux pilastre...


Suivez l'Angevine vers les chemins de la montée des ruines,dans le prochain article...

Regarder plus haut au château de Sainte-Suzanne

Suivez l'Angevine vers les chemins du regard plus haut au château où l'histoire médiévale s'apprend aux pieds de la lettre cité de Sainte-Suzanne.
A travers les murs,que voit-on,des murs qui sont recouverts de miroir d'un côté historique ouvrant les murs du monde son cycle de douleur où en cheminant la transgression des murs,l'ouverture d'une porte ou fenêtre suffirait à échapper d'un monde fermé et d'ouvrir une des portes les plus importantes de notre vie...




En regardant plus haut,les Angevins montent vers le plus haut étage où cherchant la manière de monter l'escalier d'un rang le fait qu'il est inondé,l'Angevine a trouvé la solution de passer à travers les pierres...Les Angevins solitaires entre les murs du coeur historique où seule,la tête change un de nos regards...Mr l'Angevin tourne systématiquement la tête quand mon regard monte sur sa hauteur où l'Angevine prit une soudaine hauteur sous un regard neuf qui s'élève...


Suivez l'Angevine vers les chemins du plongeon humide du plafond du château où l'histoire médiévale s'apprend aux pieds de la lettre cité de Sainte-Suzanne.